Aller au commentaire

La cigarette électronique se veut tendance

Cela ne peut pas vous avoir échapper, on constate de plus en plus la présence des boutiques de e cigarettes à Paris et dans les grandes villes.
Je vous ai moi même présenté un modèle noir en début d’année.

Plus qu’un simple phénomène de mode, la e-cigarette est passée en quelques mois du statut de gadget honteux que l’on utilise qu’à la maison à un véritable objet que l’on  n’hésite plus à dégainer dans tous les endroits permis.

Les modèles évoluent avec des kits plus simple à remplir, plus simple à utiliser et l’on commence à voir des certifications et des normes sur un marché encore jeune qui se permet pour l’instant des abus.

C’est sur ce point notamment que le débat est lancé depuis quelques mois maintenant, le gouvernement et les lobbys s’apercevant qu’un million d’usagers en France cela représente une perte financière sèche pour l’industrie du tabac et les taxes prélevées sur ce marché.ecig

Un des constat fait par le gouvernement pour justifier la taxation de ce produits est que l’on retrouve de plus en plus d’amateurs chez les jeunes. Réalité ou fiction? La cigarette a toujours été chez les jeunes un symbole de rébellion face aux parents, d’indépendance et surtout d’intégration dans le groupe.
La cigarette électronique qui est encore perçu comme un moyen d’arrêter de fumer est pour l’instant encore minoritaire chez les jeunes.
Même si le principe de précaution s’applique a tout ce qui touche à la santé, je reste convaincue qu’une cigarette électronique est moins nocive qu’une véritable cigarette …
Et vous?

Un commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.